Rencontres de L’Autre Scène : Théâtre et psychanalyse. En partenariat avec La Filature.

Laisser souffler le vent du théâtre.

« Qu’est-ce qui maintient le monde ? J’ai lu que c’était le souffle des enfants récitant l’alphabet ». Yannick Haenel in Tiens ferme ta couronne.
Oyez, oyez les gens dits de théâtre, et autres saltimbanques du corps et de la parole, triturateurs et manducateurs de mot ! Ne sont-ils là que pour divertir le bourgeois et amuser le peuple ? Le théâtre qui dans ses formes actuelles mêle la puissance de l’image à la souveraineté des mots n’est-il pas autre chose et plus que la purgation de nos passions intraitables ? Dans le temps éphémère de la représentation, entre intime et collectif, le théâtre dérange la jouissance en installant un rapport d’échange entre comédiens et spectateurs. Il vient bousculer les illusions de maîtrise que le discours courant, bavardage médiatique, socio-économique, familial, amical, propage.À l’instar du rêve, le théâtre qui est travail nous offre un espace de création toujours inouï, souvent inédit où se mêlent la recherche de l’inconnu et les trouvailles de la nouveauté. Le langage et la parole y sont à la fête soutenus par la force d’un collectif constitué en troupe de théâtre. Le théâtre et parce qu’il est interprétation nous invite à reconnaître qu’il y a assurément un autre monde, mais il est dans celui-ci. Tâchons de le nommer.

Instaurées dans l’après coup de la représentation théâtrale, ces rencontres ont pour but d’interroger notre rapport à l’art théâtral, son langage, ses formes comme ses enjeux actuels.
Joël Fritschy

Trois rencontres-débats en entrée libre

LaFilature_(psych)analyses_18-19
Désirer tant. Mise en scène par Charlotte Lagrange qui nous donne l’occasion d’interroger la distinction si peu considérée entre la politique et le politique. Le théâtre comme acte (du) politique ?
Jeudi 8 novembre 21h à l’issue du spectacle rencontre avec Daniel Lemler (psychanalyste), Charlotte Lagrange et les comédiens du collectif La Chair du Monde.
Daniel Lemler est psychiatre et psychanalyste, praticien attaché aux hôpitaux universitaires de Strasbourg, chargé d’enseignement à l’université de Strasbourg. Il est aussi président du Groupement des études psychanalytiques de la Fedepsy (Strasbourg). Il intervient régulièrement dans le champ médical, entre autres comme consultant dans un service d’aide médicale à la procréation et leader d’un groupe Balint. Il est également président de l’association "Les Mémoires vivantes de la Shoah". Il a publié l’ouvrage Répondre de sa parole, l’engagement du psychanalyste en 2011 aux éditions Erès.

Les Ombres Blanches une pièce chorégraphique pour deux danseurs, mise en scène par Nathalie Pernette. Une écriture poétique où la danse nous emporte vers un théâtre de l’invisible aux confins de cette inquiétante étrangeté dont les rêves, cauchemars, fantasmes animent les peurs enfantines. Une des singularités de cette rencontre, véritablement inédite, sera d’ouvrir le débat avec les enfants qui auront assisté à la représentation.
Mercredi 12 décembre 16h à l’issue du spectacle rencontre avec Patrick Landman (psychanalyste), Nathalie Pernette et les danseurs de la compagnie.
Patrick Landman est psychiatre, pédopsychiatre et psychanalyste. Il a également une formation de juriste. Ancien président de la Convention psychanalytique et de l’association Espace analytique il préside actuellement « Initiative pour une clinique du sujet. Stop DSM ». Il est président du conseil scientifique d’Autisme Espoir. Il a publié Tristesse Business en 2013 chez Erès et est l’auteur de Tous hyperactifs édité en 2015 chez Albin Michel. Dernier article paru : « La psychanalyse est morte par les autismes, vive la psychanalyse pour les autismes ».


Détruire. Mise en scène par Jean-Luc Vincent, où à la confluence de la littérature, du théâtre et du cinéma nous reviendra comme un (r)appel la voix singulière de Marguerite Duras.
Jeudi 25 avril 2019 à 21h à l’issue du spectacle rencontre avec Marc Morali (psychanalyste) Jean-Luc Vincent et les comédiens de la compagnie Les roses blanches.
Marc Morali est psychiatre et psychanalyste à Strasbourg. Il est membre de l’Association Lacanienne Internationale dont il dirige le site Internet. Il tient un séminaire de clinique psychanalytique dans le cadre du DES en psychiatrie à Strasbourg. Il est l’auteur de nombreux articles sur le théâtre, le cinéma et la musique, ainsi que sur la question de l’articulation entre psychanalyse et politique.

www.lafilature.org