Rencontre autour de Lou Andréas-Salomé, dans les relations à la psychanalyse et à la philosophie

A la Librairie des Bateliers, Strasbourg, le samedi 15 décembre 2018, à 18h

Rencontre autour de Lou Andreas-Salomé, dans ses relations à la psychanalyse et à la philosophie

Avec :

– Philippe Choulet, professeur honoraire de philosophie à Strasbourg, et auteur, entre autres, de Nietzsche, L’Art et la Vie avec Hélène Nancy (éd. du Félin, 1996), de l’édition de la Généalogie de la Morale de Friedrich Nietzsche dans la collection GF (Flammarion, 1996) et de nombreux articles du Dictionnaire Nietzsche (dir. D. Astor, Robert Laffont, Bouquins, 2017) ;

– et Frédérique Riedlin, psychanalyste, chargée de cours en psychologie à l’Université de Strasbourg.

Modération de la rencontre par Dimitri Lorrain, professeur d’allemand et auteur (Roland, Barthes, la mélancolie et la vie, Lemieux éditeur, 2015).

Lieu : Librairie des Bateliers 5 rue Modeste Schickele 67000 Strasbourg 03.88.37.90.60

Lien : https://www.facebook.com/pages/Librairie-des-Bateliers/120423528010946

Élection au Brésil. Appel aux psychanalystes français

Il est crucial d’informer les membres de la FEDEPSY de ce qui se passe  au Brésil et je vous invite à prendre connaissance de la LETTRE OUVERTE parue sur le site OEDIPE concernant  la situation politique brésilienne actuelle.

Jean-Richard Freymann, Président de la FEDEPSY, Directeur de l’Ecole Psychanalytique de Strasbourg

Élection au Brésil. Appel aux psychanalystes français

LETTRE OUVERTE SUR LE MOMENT POLITIQUE BRESILIEN

bolsonaro

Chères Collègues, Chers Collègues
Les psychanalystes brésiliens réunis en collectif demandent le soutien des psychanalystes français et la plus large diffusion au document ci-joint.
Je me tiens à votre disposition pour out renseignement complémentaire.
Bien amicalement à vous,
Prado de Oliveira

Le mouvement d’articulation des entités psychanalytiques brésiliennes vient, au moyen de ce manifeste, déclarer sa grande préoccupation et lancer un signal de danger quant au destin de la démocratie dans le pays, courant grand risque d’être exterminée, comme elle le fut dans les camps de concentration au cours de la Deuxième Guerre Mondiale lors de l’Holocauste au nom d’une « race pure » issue du délire d’un leader mortifère, Adolf Hitler.

Nous connaissons la valeur des conquêtes d’une démocratie après avoir connu les geôles de la dictature.

Ainsi nous devons affirmer le droit à la parole, toujours respecté en démocratie, surtout lié à défense de la valeur du sujet, de ses recherches, de ses droits véritablement humains loin de la domination de la pulsion de mort. Nous venons réaffirmer notre souhait que le pays ne tombe fasciné par le fascisme. Nous ne pouvons pas nous taire, car nos armes viennent de la parole, alors que le fascisme impose le mutisme au moyen d’armes à feu et obéit à la pulsion de mort.

Nous sommes face au danger d’un régime que ne favorise en rien la vie, mais la mort et ses milliardaires. Nous savons que la répétition d’un régime militaire amène une loi insensée propre à la barbarie et à l’irrespect de la vie et des conquêtes de chaque brésilien.

Nous n’admettons en aucun cas que la religion puisse être le bras droit d’un régime politique. Nous soutenons la laïcité de l’état, sans aucune intervention de la religiosité de ses fonctionnaires. La religion et les religieux ne sont pas nos ennemis, mais la fonctionnarisation de la religion.

De même que nous luttons depuis vingt ans contre les tentatives de réglementation de notre profession, nous disons aujourd’hui « non » à un régime autoritaire et fasciste.

La démocratie nous permettra de corriger les erreurs liées à cette polarisation politique aveuglante et assourdissante qui menace la dignité et la vie citoyenne dans le pays. Nous clamons fort notre espoir que les brésiliens puissent garder leur conscience des conquêtes de la démocratie et osent affirmer leurs voix, en refusant le fascisme.

Aleph

Appoa

CEP de PA

Círculo Psicanalítico – RJ

Circulo Brasileiro de Psicanálise

Corpo Freudiano

Depto. de Psicanálise – SEDES SAPIENTIAE

Escola Brasileira de Psicanálise

Escola do campo lacaniano

Escola Lacaniana de Psicanálise

Escola Letra Freudiana

Febrapsi

Forum de Psicanalise do Inst. Sedes

Laço Analítico

Praxis Lacaniana

Sigmund Freud Assoc. Psicanalítica

Société de Psychanalyse Clinique  RJ

Tempo Freudiano

Of Men and War (Des hommes et de la guerre)

Film réalisé par Laurent Bécue-Renard, 2014, 142′, dans le cadre de l’exposition « Cauchemars du passé »

9 Octobre 2018 à 19h à l’Auditorium du MAMCS

Entrée libre en présence du réalisateur.

Rencontres autour d’ « Un souvenir d’enfance de Léonard de Vinci »

À travers l’œuvre de Freud nous examinons la vie de Léonard : de sa sexualité infantile précoce à sa façon d’aimer devenu adulte, d’investiguer ainsi qu’en passant par sa création artistique. En quoi Léonard (qui fût une Idole de Freud) diffère-t-il de ce dernier ?

Les thèmes à aborder peuvent s’articuler autour des interrogations suivantes :

– du souvenir d’enfance de Léonard (À quoi la fantaisie du vautour renvoie-t-elle ?…)
– de la poussée d’investigation insatiable de Léonard
– du revirement des intérêts de Léonard de son art à la science
– de l’art en général (Comment définir la relation entre la psychanalyse et l’a
rt ?…)

Lieu : à définir

Dates : à définir

Contact Pia Jungblut – Tél. (+352) 621 467 092 – piajungblut@yahoo.fr

 

 

Cycle de cinéma : Folies de femmes

Reprise du cycle : Le cinéma regarde la psychanalyse avec l’intitulé suivant : Folies de femmes

Ce cycle qui reprend le titre du film éponyme d’Erich von Stroheim s’inscrit dans l’air du temps et a pour visée de prendre le contrepied du discours courant. Organisé conjointement avec le cinéma Bel Air.
Organisation : Gabriele Daleiden, Anne-Marie Pinçon, Jean-Michel Klinger, Joël Fritschy

3 films à l’affiche :
- Folies de femmes, film muet de 1922. Rencontre avec Daniel Lemler le vendredi 11 janvier 2019.
- Anna et les loups (1974), film de Carlos Saura. Rencontre avec Marie Pesenti le vendredi 8 février 2019.
- Calmos (1976) de Bertrand Blier. Rencontre avec Jean-Raymond Milley le vendredi 8 mars 2019.

L’autre scène : théâtre et psychanalyse

 

Rencontres de L’Autre Scène : Théâtre et psychanalyse. En partenariat avec La Filature.

Laisser souffler le vent du théâtre.

« Qu’est-ce qui maintient le monde ? J’ai lu que c’était le souffle des enfants récitant l’alphabet ». Yannick Haenel in Tiens ferme ta couronne.
Oyez, oyez les gens dits de théâtre, et autres saltimbanques du corps et de la parole, triturateurs et manducateurs de mot ! Ne sont-ils là que pour divertir le bourgeois et amuser le peuple ? Le théâtre qui dans ses formes actuelles mêle la puissance de l’image à la souveraineté des mots n’est-il pas autre chose et plus que la purgation de nos passions intraitables ? Dans le temps éphémère de la représentation, entre intime et collectif, le théâtre dérange la jouissance en installant un rapport d’échange entre comédiens et spectateurs. Il vient bousculer les illusions de maîtrise que le discours courant, bavardage médiatique, socio-économique, familial, amical, propage.À l’instar du rêve, le théâtre qui est travail nous offre un espace de création toujours inouï, souvent inédit où se mêlent la recherche de l’inconnu et les trouvailles de la nouveauté. Le langage et la parole y sont à la fête soutenus par la force d’un collectif constitué en troupe de théâtre. Le théâtre et parce qu’il est interprétation nous invite à reconnaître qu’il y a assurément un autre monde, mais il est dans celui-ci. Tâchons de le nommer.

Instaurées dans l’après coup de la représentation théâtrale, ces rencontres ont pour but d’interroger notre rapport à l’art théâtral, son langage, ses formes comme ses enjeux actuels.
Joël Fritschy

Trois rencontres-débats en entrée libre

Désirer tant. Mise en scène par Charlotte Lagrange qui nous donne l’occasion d’interroger la distinction si peu considérée entre la politique et le politique. Le théâtre comme acte (du) politique ?
Jeudi 8 novembre 21h à l’issue du spectacle rencontre avec Daniel Lemler (psychanalyste), Charlotte Lagrange et les comédiens du collectif La Chair du Monde.
Daniel Lemler est psychiatre et psychanalyste, praticien attaché aux hôpitaux universitaires de Strasbourg, chargé d’enseignement à l’université de Strasbourg. Il est aussi président du Groupement des études psychanalytiques de la Fedepsy (Strasbourg). Il intervient régulièrement dans le champ médical, entre autres comme consultant dans un service d’aide médicale à la procréation et leader d’un groupe Balint. Il est également président de l’association "Les Mémoires vivantes de la Shoah". Il a publié l’ouvrage Répondre de sa parole, l’engagement du psychanalyste en 2011 aux éditions Erès.

Les Ombres Blanches une pièce chorégraphique pour deux danseurs, mise en scène par Nathalie Pernette. Une écriture poétique où la danse nous emporte vers un théâtre de l’invisible aux confins de cette inquiétante étrangeté dont les rêves, cauchemars, fantasmes animent les peurs enfantines. Une des singularités de cette rencontre, véritablement inédite, sera d’ouvrir le débat avec les enfants qui auront assisté à la représentation.
Mercredi 12 décembre 16h à l’issue du spectacle rencontre avec Patrick Landman (psychanalyste), Nathalie Pernette et les danseurs de la compagnie.
Patrick Landman est psychiatre, pédopsychiatre et psychanalyste. Il a également une formation de juriste. Ancien président de la Convention psychanalytique et de l’association Espace analytique il préside actuellement « Initiative pour une clinique du sujet. Stop DSM ». Il est président du conseil scientifique d’Autisme Espoir. Il a publié Tristesse Business en 2013 chez Erès et est l’auteur de Tous hyperactifs édité en 2015 chez Albin Michel. Dernier article paru : « La psychanalyse est morte par les autismes, vive la psychanalyse pour les autismes ».


Détruire. Mise en scène par Jean-Luc Vincent, où à la confluence de la littérature, du théâtre et du cinéma nous reviendra comme un (r)appel la voix singulière de Marguerite Duras.
Jeudi 25 avril 2019 à 21h à l’issue du spectacle rencontre avec Marc Morali (psychanalyste) Jean-Luc Vincent et les comédiens de la compagnie Les roses blanches.
Marc Morali est psychiatre et psychanalyste à Strasbourg. Il est membre de l’Association Lacanienne Internationale dont il dirige le site Internet. Il tient un séminaire de clinique psychanalytique dans le cadre du DES en psychiatrie à Strasbourg. Il est l’auteur de nombreux articles sur le théâtre, le cinéma et la musique, ainsi que sur la question de l’articulation entre psychanalyse et politique.

www.lafilature.org